KGconseils64

Besoin d'un conseil ? Pensez KGconseils !

 

Un contrat d’assurance-vie est souvent perçu comme un outil de transmission de capital (l’assurance vie en cas de décès), mais il est également un véritable outil d’épargne (l’assurance-vie en cas de vie).

 

Quelque soit le but recherché, un contrat d’assurance-vie permet de constituer ou faire fructifier un capital. Il est possible de souscrire un ou plusieurs contrats d’assurance vie. Au delà du placement initial il est possible d’effectuer des versements, réguliers ou non, sans limite de montant. Aussi, même si fiscalement il est plus intéressant d’épargner pendant au moins huit ans, le souscripteur peut à tout moment récupérer son capital.

Définition assurance-vie : les acteurs

  • Le souscripteur :
    c'est celui qui souscrit le contrat d'assurance vie et choisit les bénéficiaires en cas de décès de l'assuré. Il est important de vérifier que le souscripteur est bien en capacité de souscrire le contrat d’assurance-vie. Par exemple un mineur devra avoir l’autorisation de ses parents pour pouvoir souscrire une assurance vie.

  • L'assuré :
    c'est la personne sur laquelle repose le risque : celui dont le décès déclenche le versement du capital ou de la rente.

  • Le bénéficiaire :
    en cas de vie le souscripteur est généralement le bénéficiaire, en cas de décès c’est celui qui a été désigné par le souscripteur.

  • L'organisme assureur :
    personne morale dont le rôle est de couvrir le risque et de verser les prestations garanties si le risque se réalise.

 

Définition assurance-vie : l' assurance-vie, un placement disponible.

Contrairement à certaines idées reçues, les fonds investis dans les contrats d’assurance vie ne sont pas « bloqués ». La plupart des contrats d’assurance-vie offrent deux possibilités de récupérer tout ou partie de son épargne. Il s’agit des rachats et des avances.

  1. Rachats :
    Désinvestissements totaux ou partiels des sommes déposées sur les contrats d’assurance vie. Ils permettent de récupérer définitivement les sommes versées et constituent un événement fiscal, puisque c’est leur date qui est prise en compte dans les calculs de plus-values imposables. Lors d’un rachat, c’est uniquement la part d’intérêt qui est fiscalisée et non la totalité de la somme.

  2. Avances :
    c’est une somme prêtée par l’organisme d’assurance, sur une courte période, pour éviter à l’assuré de toucher à son épargne et de perdre les avantages fiscaux.

Définition assurance-vie : clause bénéficiaire et acceptation

Lors de la souscription d’un contrat d’assurance vie, il est demandé de désigner un ou plusieurs bénéficiaires en cas de décès. La rédaction de cette clause ne doit surtout pas être négligée.  

 

Les pièges à éviter

De nos jours, on vous propose des assurances vie partout. Dans les banques, dans les compagnies d’assurances, à la poste … il faut tout de même être vigilant.
- tout d’abord, il faut faire attention au contrat. Dans un premier temps, il faut regarder comment est fait le contrat. Sur la multitudes de contrats proposés, certains sont à éviter.
- Par exemple, lorsqu’on vous dit que votre argent est bloqué pendant 8 ans . Si le contrat bloque votre argent, fuyez !!! Le but d’une « assurance vie » est aussi d’être libre, libre d’y mettre ce que l’on souhaite dessus, et libre de retirer votre argent à tout moment, et sans aucune pénalité.
Attention aux contrats de certaines banques et de quelques très gosses compagnies française, qui vous font perdre votre argent si vous retirez avant les délais fixés par la compagnie.
- ensuite, contrairement aux livrets bancaires, il y a des frais sur les versements lorsque vous versez un capital sur votre contrat. Ces frais peuvent aller de 0% à 5%.


Vous vous dites, moins il y a de frais, mieux cela est …
Pas tout à fait vrai. Car souvent, les contrats avec 0% de frais d’entrée ne sont plus gérés après la souscription. Cela ne veut pas dire non plus que si vous payez 5% de frais, votre contrat sera sûrement mieux géré.
Ce qu’il faut, c’est que la personne qui vous propose un contrat, sache de quoi elle parle, connaisse les fonds , et quelle fasse une étude précise de vos objectifs, avant de vous faire une proposition.

                    -